QU’APPELLE-T-ON METAMORPHOSE

ET QUELLES SONT-ELLES ?

 

 

 

 

De la naissance à la mort, de nombreux insectes (papillons…) vivent sous quatre formes différentes :          

          - œuf,

                             - chenille,

                             - chrysalide,

- insecte parfait.

 

L’œuf est le premier stade de la vie chez tous les insectes. Ils peuvent être pondus seul ou en petits groupes. De nombreux papillons, les espèces nocturnes surtout, pondent des centaines d’œufs parmi les petits cailloux, dans le terreau, ou bien dans des trous et des fissures du sol.

Les œufs minuscules mais visibles à l’œil nu des lépidoptères ont une enveloppe dure, moins résistante à un endroit pour favoriser la sortie de la larve. En observant les œufs, on peut déjà déterminer quelle sera l’espèce de papillon car tous sont différents par leurs formes, couleurs et sculptures. La durée de ce stade est d’environ 2 à 3 semaines mais peut durer tous l’hiver pour certaines espèces.

Semblable à un ver, sans ailes, sans yeux à facette, la larve ou chenille est une dévoreuse insatiable. Son thorax est muni de six pattes, et l’abdomen comprend un certain nombre variable d’appendices ou fausse pattes.

Elle grandit très vite et, au bout de 2 à 17 mues successives, s’occupe de rechercher un nid ; elle s’arrête de manger et n’effectue plus aucun mouvement. Les glandes salivaires commencent à fonctionner, sécrétant de longs fils de soie que la larve enroule autour de son corps et qui se solidifient au contact des l’air. La chenille est devenue nymphe.

La nymphe est enveloppée d’un tégument protecteur, brunâtre ou grisâtre, parfois vert, qui laisse deviner sa forme. Dans ce cocon, elle dort à l’abri de tout ennemi, mais ces cellules travaillent sans arrêt et, au bout de quelques jours, un insecte parfait sera formé

L’état de chrysalide peut durer une à deux semaines, ou bien se prolonger tout l’hiver et, exceptionnellement, pendant quatre ans.

A la fin du repos, la chrysalide s’est changée en papillon ;  elle rompt l’enveloppe avec des efforts qui semblent pénibles ; plusieurs heures sont nécessaires avant que l’animal apparaissent à l’air libre, encore humide et mou ses ailes sont toutes fripées.

Dans peu de temps le papillon aura atteint sa taille et son aspect définitifs. L’insecte parfait a quatre ailes, trois paires de pattes, deux grands yeux à facettes et deux antennes. L’appareil buccal, du type suceur, est muni d’une trompe enroulée en spirale, qu’il déploie pour aspirer le nectar des fleurs.

Il va, durant ces quelques heures ou quelques jours de vie (suivant les espèces), pondre des œufs sans arrêt.